Institute for Ethics and Emerging Technologies


The IEET is a 501(c)3 non-profit, tax-exempt organization registered in the State of Connecticut in the United States. Please give as you are able, and help support our work for a brighter future.


Search the IEET
Subscribe and Contribute to:


Technoprogressive? BioConservative? Huh?
Quick overview of biopolitical points of view




whats new at ieet

NASA Can Get Humans to Mars by 2033 (Without a Budget Increase!)

Where does intelligence come from?

8th Beyond Humanism Conference

The Universal Balance of Gravity and Dark Energy Predicts Accelerated Expansion

What’s Killing the American Middle Class?

Rituals Improve Life According to Ancient Chinese Philosophers


ieet books

Philosophical Ethics: Theory and Practice
Author
John G Messerly


comments

almostvoid on 'Where does intelligence come from?' (May 26, 2016)

almostvoid on 'The Future of PR in Emotionally Intelligent Technology' (May 25, 2016)

almostvoid on 'Rituals Improve Life According to Ancient Chinese Philosophers' (May 25, 2016)

almostvoid on 'Optimize Brain Health by Balancing Social Life with Downtime' (May 23, 2016)

instamatic on 'Faithfulness--The Key to Living in the Zone' (May 22, 2016)

R Wordsworth Holt on 'These Are the Most Serious Catastrophic Threats Faced by Humanity' (May 22, 2016)

Giulio Prisco on 'Faithfulness--The Key to Living in the Zone' (May 22, 2016)







Subscribe to IEET News Lists

Daily News Feed

Longevity Dividend List

Catastrophic Risks List

Biopolitics of Popular Culture List

Technoprogressive List

Trans-Spirit List



JET

Enframing the Flesh: Heidegger, Transhumanism, and the Body as “Standing Reserve”

Moral Enhancement and Political Realism

Intelligent Technologies and Lost Life

Hottest Articles of the Last Month


Ethicists Generally Agree: The Pro-Life Arguments Are Worthless
May 17, 2016
(4260) Hits
(10) Comments

Artificial Intelligence in the UK: Risks and Rewards
May 12, 2016
(3304) Hits
(0) Comments

Nicotine Gum for Depression and Anxiety
May 5, 2016
(3018) Hits
(0) Comments

3D Virtual Reality Is the Best Storytelling Technology We’ve Ever Had
May 5, 2016
(2839) Hits
(1) Comments



IEET > Francaise > Life > Innovation > Vision > Nanotechnology > Philosophy > Futurism > Technoprogressivism > Advisory Board > Didier Coeurnelle

Print Email permalink (0) Comments (1036) Hits •  subscribe Share on facebook Stumble This submit to reddit submit to digg


Nous ne vieillirons pas ensemble


Didier Coeurnelle
By Didier Coeurnelle
Technoprog

Posted: Apr 12, 2016

Vertiges et perspectives d’une vie en bonne santé beaucoup plus longue.
Chaque jour, la mort, la grande faucheuse, fait son travail avec un peu plus de difficulté. En effet, chaque jour nous gagnons environ 6 heures d’espérance de vie. Ces progrès ne sont pas également répartis. Contrairement à ce que beaucoup pensent, c’est dans la plupart des pays du Sud et non pas dans les pays du Nord que les progrès sont les plus rapides.

Originally Published on Technoprog on 20 January 2013

Une étude vient d’être publiée dans le prestigieux magazine médical le Lancet, décrivant l’évolution mondiale de la santé de la population durant ces dernières décennies. Cette recherche est peu médiatisée dans le public francophone comme souvent pour des travaux qui démontrent des évolutions positives. Le lecteur de la presse anglophone y découvrira notamment que dans des pays comme le Bangladesh, l’Iran ou le Pérou, depuis les années 70, la durée de vie moyenne a cru de plus de 20 ans.En Europe, en 40 ans, nous avons gagné environ 10 années d’espérance de vie. La majorité de ces années sont des années en bonne santé. L’évolution moindre ici est due au fait que, dans les pays les plus riches, la durée de vie moyenne était déjà élevée auparavant et la mortalité infantile était déjà très faible. Les progrès de la santé dans les pays riches se concentrent donc là où les gains sont les plus difficiles: chez les personnes les plus âgées. Mais les avancées sont quand même considérables. La mortalité liée au cancer recule progressivement mais inexorablement.  De manière générale, le taux de survie dans les 5 ans au cancer qui était de plus ou moins un tiers dans les années 70 approche maintenant les deux-tiers dans plusieurs pays d”Europe occidentale. En Belgique une étude récente confirme que le pourcentage de décès dans les 5 années après la découverte d’un cancer  diminue de près d’un % par an. Le cancer du sein, la maladie qui était dans les années 70, un des symboles du mal moderne presque incurable, devient progressivement une maladie chronique non mortelle.

Après-demain, vieillirons-nous encore ?
Au début du 20e siècle, nous étions souvent vieux et en mauvaise santé dès 50 ou 60 ans. Aujourd’hui, c’est plus fréquemment à 70 ou 80 ans. Nous vivons des temps vertigineux dans le domaine de la santé, souvent sans nous en rendre compte.  Les perspectives à moyen ou long terme sont bien plus vertigineuses encore. Elles concernent entre autres:

  • Les nouveaux produits. De par le monde, sur des hommes, sur des souris et sur d’innombrables autres êtres vivants, systématiquement ou involontairement, l’être humain expérimente des millions de produits et méthodes ayant une influence sur la durée de vie. L’observation de ces expérimentations nous permet de découvrir de nouvelles méthodes pour gagner des années de vie en bonne santé mais elle n’est pas encore suffisamment systématique.
  • Les cellules souches. Une cellule normale de l’organisme ne se divise qu’une cinquantaine de fois. Cependant, certaines cellules de notre corps se reproduisent sans limitation. Ce sont les cellules souches. Les expérimentations d’introduction de ces cellules dans le corps pour régénérer des tissus et des organes se multiplient. Les progrès dans ce domaine peuvent notamment être liés à une meilleure compréhension des mécanismes de régénération chez d’autres êtres vivants. Nous pouvons déjà régénérer naturellement notre peau et une partie de notre foie. Certains batraciens, reptiles et poissons peuvent régénérer des membres entiers.
  • Les thérapies géniques. Le vieillissement est un phénomène d’une complexité extraordinaire qui n’est pas encore pleinement compris. Mais il est certain que des espèces animales très proches ont des durées de vie maximales très différentes. Il est certain également que des individus vivent plus longtemps que d’autres notamment pour des raisons d’ordre génétique. Il est déjà possible d’appliquer des thérapies géniques pour guérir quelques maladies. Les thérapies géniques pour transformer nos cellules en cellules plus résistantes à la vieillesse sont envisageables à terme.
  • Les nanotechnologies médicales. La chirurgie se fait de plus en plus précise et de moins en moins invasive. Mais ce n’est que le début. La combinaison de la médecine, de l’informatique et des nanotechnologies pourraient permettre, un jour, d’introduire dans notre corps, des “nanorobots” capables de nous réparer de l’intérieur en réparant les tissus, détruisant les amas graisseux, attaquant les sources d’infection,…
  • Le mental (“l’esprit”) changeant de corps. A beaucoup plus long terme ou en tout cas dans un futur beaucoup plus hypothétique, il est envisageable que nous soyons capables de transférer notre conscience sur un support informatique. Beaucoup estiment que ce futur est trop disruptif pour être un espoir à court ou à moyen terme.  A court ou moyen terme, faire fonctionner notre “bon vieux corps” de manière améliorée apparaît comme plus souhaitable.

Nous ne vieillirons plus ensemble mais qui vieillira encore ?

Aujourd’hui, comme chaque jour, 100.000 personnes meurent de maladies liées au vieillissement. Il s’agit des deux-tiers des décès de la planète.  Toutes les autres causes réunies de mortalité dans le monde, de la malnutrition aux épidémies en passant par les guerres, le terrorisme, la criminalité, les accidents de voiture, la pollution,… tuent donc deux fois moins.  Tout progrès médical dans les domaines cités plus haut peut permettre de sauver des vies à une échelle inégalée. Ces progrès peuvent être utiles non pas seulement ici et maintenant, dans nos pays riches mais partout dans le monde aujourd’hui et dans le futur.Cela ne se passera pas sans difficultés. Les maladies cardiovasculaires et les cancers reculent spectaculairement mais la suralimentation et  certaines pollutions sont très loin d’être des phénomènes maîtrisés. De plus, vu la durée de vie plus longue, les maladies neurodégénératives, particulièrement la maladie d’Alzheimer touchent un nombre plus important d’individus. L’évolution des consciences et les  progressions techniques sont en cours mais restent insuffisants pour diminuer rapidement l’impact de ce fléau.Un jour cependant, sauf catastrophe ou renoncement collectif, nous ne vieillirons plus ensemble. Cela peut signifier que nous ne vieillirons plus du tout ou que seulement certains, les plus pauvres, les malchanceux,… continuerons à vieillir. Pour les progressistes d’aujourd’hui, le droit à la vie est un droit humain fondamental, quel que soit l’origine, l’opinion ou la taille du portefeuille virtuel. Pour que ce soit encore le cas demain, il faudra être “technoprogressiste”, exiger que les progrès en matière de longévité continuent à diminuer les inégalités. Concrètement, cela signifie:

  • Faire des recherches en matière de santé une priorité à tous les niveaux. Aujourd’hui, les pauvres meurent plus rapidement de vieillesse que les riches.
  • Financer des recherches scientifiques publiques en veillant à ce que les résultats des recherches soient communiqués largement. Ainsi, les progrès pourront être accessibles au plus grand nombre.
  • Lorsque des recherches sont effectuées sur base de capitaux privés, exiger politiquement, juridiquement et socialement que les résultats soient rendus rapidement accessibles à tous, le cas échéant moyennant une juste rémunération des investisseurs non bénévoles.

Les hommes et les femmes contemporains mènent une vie plus longue, en meilleure santé et avec plus d’accès aux connaissances que jamais dans l’histoire de l’humanité. Le futur n’est pas univoque. Les progressions technologiques comportent des risques considérables, depuis les changements climatiques jusqu’aux risques militaires. Ce qui permet à nos semblables de vivre plus longtemps, d’être plus résilients,  en meilleure santé et plus heureux est souhaitable pour chacun individuellement mais également pour la société dans son ensemble car cela fait de nous des personnes plus interdépendantes et plus soucieuses du futur.

Didier Coeurnelle

Vice-président  de l’AFT Technoprog! et coprésident de Heales (Healthy Life extension Society)


Didier Coeurnelle, born in 1962, is an active member of the European Life Extension Community. He is a funding member and co-chair of Heales, Healthy Life Extension Society, and a member of the board of the Association Française Transhumaniste (AFT) Technoprog. He is also a lifelong member of the Immortality Institute and a donor to the SENS Foundation. As a member of Heales, Didier publishes the newsletter La mort de la mort (in French) and De dood van de dood (in Dutch). As a member of the AFT, he took part in the first two conferences of the AFT in the University La Sorbonne. Didier is also politically active in the Green movement and is a jurist, working in a Belgian Federal Public Service and specialized in Social Security. Watch Didier Coeurnelle Interview. Visit his Facebook page.
Print Email permalink (0) Comments (1037) Hits •  subscribe Share on facebook Stumble This submit to reddit submit to digg


COMMENTS


YOUR COMMENT (IEET's comment policy)

Login or Register to post a comment.

Next entry: Meet the dazzling flying machines of the future

Previous entry: Blockchains and the Emergence of a Lex Cryptographia

HOME | ABOUT | FELLOWS | STAFF | EVENTS | SUPPORT  | CONTACT US
SECURING THE FUTURE | LONGER HEALTHIER LIFE | RIGHTS OF THE PERSON | ENVISIONING THE FUTURE
CYBORG BUDDHA PROJECT | AFRICAN FUTURES PROJECT | JOURNAL OF EVOLUTION AND TECHNOLOGY

RSSIEET Blog | email list | newsletter |
The IEET is a 501(c)3 non-profit, tax-exempt organization registered in the State of Connecticut in the United States.

East Coast Contact: Executive Director, Dr. James J. Hughes,
56 Daleville School Rd., Willington CT 06279 USA 
Email: director @ ieet.org     phone: 860-428-1837

West Coast Contact: Managing Director, Hank Pellissier
425 Moraga Avenue, Piedmont, CA 94611
Email: hank @ ieet.org